A découvrir

Château de Dampierre-sur-Boutonne

En l'an 995, sur les hauts de Dampierre existait le Châtel Gaillard dont Adalbert était le seigneur.

En 1027, par sa fille Pétronille, la terre de Dampierre passe aux Maingot, la puissante maison de Surgères, puis par alliance en 1342 aux Clermont qui la conserveront jusqu'en 1598.En 1373, Duguesclin arrache la forteresse Plantagenêt aux anglais. En 1495, la baronnie de Dampierre se sépare de celle de Surgères.

François de Clermont, de retour des guerres d'Italie, entreprend la construction du château renaissance achevé vers 1550. Le Roi François 1er y est reçu par Claude de Clermont.
Sous la protection d'Henri II, une cour littéraire gravite autour de Jeanne de Vivonne et de sa fille la Duchesse de Retz.
Démantelé par Condé lors des guerres de religion, mutilé à la révolution après l'émigration des Gallifet, le château est acquis en 1851 par la famille Rabaut-Texier-Hédelin (propriétaire actuel) qui au fil de 5 générations entreprend de le restaurer, l'animer et enfin de reconstituer le cadre insulaire de ses jardins dans l'esprit de la renaissance italienne.


Dampierre et l'Alchimie

Ce château est mondialement connu pour ses fameux caissons alchimiques situés dans la galerie et ce qui fit leur réputation tient au fait que leur signification "alchimique" a été longuement expliquée et commentée par FULCANELLI. En effet, dans ses "Demeures Philosophales", l'auteur consacre tout un chapitre au "Merveilleux grimoire du château de Dampierre", expliquant, caisson après caisson, la symbolique alchimique de ce formidable livre de pierre et dont nous citons ici quelques exemples (les commentaires des caissons sont tirés des Demeures Philosophales, 3ème édition - Chez Jean-Jacques Pauvert, 1965). La numérotation et l'ordre des caissons sont ceux utilisés par Fulcanelli dans son livre.
Le plafond comporte 93 caissons: 61 se rapportent à la science, 24 offrent des monogrammes, 4 des ornements géométriques, 4 sont lisses. Les caissons symboliques sur lesquels se concentre l'intérêt du plafond de Dampierre, constituent un ensemble de figures réparties en sept séries - chaque série est isolée de la suivante par trois caissons, disposés en ligne transversale, décorés alternativement du monogramme de Henri II et des croissants entrelacés de Diane de Poitiers ou de Catherine de Médicis.







10, place du château - 17470 Dampierre-sur-Boutonne

Licence Creative Commons

Auteur : Ritadesbois
Aucune modification n'a été apportée à cette oeuvre..
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

.